Charlie Hebdo : LE GOUVERNEMENT FRANÇAIS, LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, ET LES GROS MEDIAS FRANÇAIS SONT BIEN LES PREMIERS RESPONSABLES.

CHARLIE HEBDO : QUI EST RESPONSABLE DU MASSACRE ?
JE NE PEUX PLEURER MES FRERES CHARB, CABU, TIGNOUS ET WOLINSKY
JE N’AI PAS LE DROIT
PAS AUJOURD’HUI
JE NE PEUX PLEURER AUJOURD HUI POUR REFLECHIR DEMAIN
JE NE PEUX LAISSER A DEMAIN CE QUI DOIT ETRE DIT DE SUITE
DEMAIN C’EST TROP TARD
INUTILE DE FAIRE LA CHASSE AUX TUEURS
IL FAUT FAIRE LA CHASSE AUX VERITABLES RESPONSABLES
LES TUEURS VONT ETRE RATTRAPPES
MAIS SI LES VERITABLES RESPONSABLES NE SONT PAS MIS HORS D’ETAT DE NUIRE
IL Y EN AURA D’AUTRES
QUI SONT LES VERITABLES RESPONSABLES ?
Le premier responsable, c’est le GOUVERNEMENT FRANÇAIS ET LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE…
 pour non-assistance à personne en danger : comment avoir laissé l’organe de presse le plus menacé de France sans protection policière ?
 pour son refus de désigner l’islamisme comme le principal ennemi de la France, de la liberté, de la démocratie, de par le monde…
 Pour sa mémoire courte depuis les assassinats de Toulouse en 2012…
 pour son refus de tenir compte de l’expérience algérienne où les intellectuels furent les premières cibles de l’islamisme…
 pour son refus de faire la relation entre l’islamisme assassin et sa source non moins assassine, l’Islam, tel qu’il est aujourd’hui enseigné et transmis dans le monde musulman mais aussi en Europe et en Amérique, non plus comme une métaphysique égale à d’autres, mais comme une idéologie de conquête du monde non-musulman, et de mort pour tous ceux qui résiste
raient .

premier responsable, ce sont aussi les MEDIAS…
 pour les mêmes raisons susdites.
 mais aussi parce que depuis la mise en oeuvre terroriste de l’islamisme en Algérie à partir du début des années 90, ces médias ont préféré soutenir les islamistes au nom de la liberté d’expression plutôt que les démocrates qui résistaient et se faisaient assassiner : en Algérie près de 100 journalistes furent liquidés une balle dans la tête, après que les plus illustres de ses artistes aient subi le même sort, du romancier Tahar Djaout au dramaturge Abdelkader Alloula. Et ces médias ont récidivé récemment avec l’Egypte lorsque l’armée a décidé de mettre hors d’état de nuire les Frères musulmans.
 parce qu’ils ont fait de Tariq Ramadan, le chantre des Frères musulmans, la vedette de tous les plateaux de TV.
 parce que, inversement, on préfère faire la chasse au seul journaliste français qui ose appeler un chat un chat, Eric Zemmour.
 La radio Europe N°1 en parlant des tueurs qui ont pourtant crié qu’ils étaient venus venger leur prophète, ne vient-elle pas, dans l’intervalle de quelques minutes, de gommer leur référence à l’i
slam ? !
OUI LES PREMIERS RESPONSABLES, CE SONT BIEN LE GOUVERNEMENT FRANÇAIS, LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, ET LES GROS MEDIAS FRANÇAIS !
 Pour leur stratégie politique et médiatique qui vise à banaliser le danger islamiste et islamique (en arabe il n’y a qu’un seul mot pour ces deux notions).
 Pour leur refus de dire que l’islamisme tente aujourd’hui, d’une autre manière, ce que l’Islam a entrepris en son nom propre sous l’étendard du prophète puis de ses successeurs, les divers Califes : la conquête du monde.
 Pour leur refus de dire que l’OCI fort de ses 54 pays musulmans a déjà réussi dans les faits à changer la nature de l’ONU en lui substituant sa ‘’Charte des droits de l’homme … en Islam’’ fondée sur la chariaa.
 Pour leur refus de comprendre que ce qui menace la Paix au Moyen-Orient et par conséquent dans le monde, ce n’est pas Israël, mais bien l’islamisme et l’islam représenté aujourd’hui par le Dach, le Hamas, le Hizbollah, mais aussi par l‘Iran des Mollahs qui pend publiquement chaque semaine ses récalcitrants et prépare tranquillement sa bombe atomique, la Turquie d’Erdogan dont les prisons sont remplies d’intellectuels et de journalistes, le Qatar qui a déjà acheté quantité de gouvernants et médias européens. Cela de nombreux artistes et intellectuels du monde arabe l’ont déjà dit, mais on préfère taire leur nom même comme ils sont aussi connus que Sansal ou Adonis.
 Pour leur engagement aveugle et militant aux côtés d’un mouvement national palestinien noyauté par les islamistes qui n’attendent que des élections pour en prendre la direction, lequel refuse de reconnaitre Israël comme le seul Etat du peuple juif (contre 22 pays arabes et 54 pays musulmans !) et enseigne quotidiennement dans ses médias et ses écoles la haine du juif…
 Et récemment encore pour le vote de la France au conseil de sécurité de l‘ONU pour la résolution palestinienne qui consiste à imposer son option à Israël sans aucune né
gociation.

AUJOURD’HUI JE NE PEUX PLEURER MES FRERES CHARB, CABU, TIGNOUS ET WOLINSKY
JE LE FERAI DEMAIN
AUJOURD’HUI JE ME DOIS DIRE QUE LE GOUVERNEMENT FRANÇAIS, LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, ET LES GROS MEDIAS FRANÇAIS SONT BIEN LES PREMIERS RESPONSABLES.
ET FAUTE D’AVOIR PREVU LES BONS VOEUX QUE LA FRANCE ALLAIT RECEVOIR
ILS DEVRAIENT DEMISSIONNER COLLECTIVEMENT.
Car s’ils continuaient ainsi à tolérer en France et en Europe la présence islamiste
et banaliser la chasse aux Juifs, de Toulouse à Bruxelles, de Ilan Halimi à la jeune fille de Créteil, les véritables démocrates français et européens doivent s’attendre au pire.
QUAND DONC LES GOUVERNANTS FRANÇAIS, EUROPEENS, LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, ET LES GROS MEDIAS FRANÇAIS,
COMPRENDRONT-ILS QUE LE FASCISME NAZISLAMISTE S’IL COMMENCE PAR LES JUIFS, FINIT TOUJOURS PAR LES NON-JUIFS QUI LUI RESISTEN
T ?
Ces véritables responsables de l’assassinat de mes quatre frères oseront-ils se mettre au premier rang des Français qui leur rendront hommage lors des obsèques ?
J’ose espérer que non.
A moins que comme tous les commanditaires mafieux ils aient jusqu’à ce culot.
Le 7 Janvier 2015
Jean-Pierre Lledo
Cinéaste.
PS : je n’ai voulu parler ici que des principaux responsables. Mais tous ceux qui parmi les ‘’intellectuels’’ qui ont eu la même démarche de déni et de banalisation sont également responsables. Ils devraient par décence se taire et surtout ne pas s’adjoindre au cortège des obsèques.

Retour à l'accueil