Au sujet de la "Rémigration"

Cette idée de remigration n'est effectivement pas un rêve puisque ça s'est déjà passé loin de chez nous...
Pour l'exil des pieds-noirs c'est un contre-exemple puisque c'est une nouvelle fois les musulmans qui ont mené le jeu. Je me demande avec qui il faudrait conduire cette nouvelle idée. Les Européens ? L'Allemagne qui demande de la main d'oeuvre à cors et à cris, qui a besoin des importés pour repeupler leur pays ? Comme si les Allemands ne savaient plus ouvrir leur braguette ! Avec les Français ? Ces moutons qui ne demandent qu'à suivre n'importe qui ? J'ai vu les sondages s'envoler pour Hollande. Qu'a-t-il fait de si glorieux cette dernière semaine pour mériter un tel satisfecit ? Défiler 200 mètres en compagnie de certains coresponsables de nos malheurs ? Un joli discours qui n'apporte strictement rien ? On n'a pas besoin de paroles, on a besoin d'une volonté et d'actes déterminés pour chasser la vérole qui nous a envahie. Et la liberté de parole réservée à certains mais pas à d'autres, Je ne citerai que Zemmour, Tesson, Dieudonné pourquoi pas ? Et interdire un défilé anti-islamistes, c'est courageux ça, une semaine après LEUR défilé ? Je suis atterré par ces français là (qui ne méritent plus de majuscule) qui se contentent de discours et nous mènent au désastre.

Alors la remigration avec qui ? Le mot n'est même pas encore dans nos dictionnaires...

L'idée de remigration qui semblait insensée il y a peu, commence à mûrir dans les esprits.

Elle fut pourtant une réalité pour un million de pieds noirs en 1962. Pour eux c'était "la valise ou le cercueil"

En 1948; les anglais constant l'impossibilité pour les musulmans de cohabiter avec des hindous dans un pays laïque, présidèrent à la création séparée de l'Inde et du Pakistan. S'en suivit un immense déplacement d'hindous quittant le Pakistan et de musulmans rejoignant le régime islamique de Karachi . Au total 20 millions de personnes furent déplacées. Les musulmans restés en Inde jouissent actuellement des mêmes droits que les autres citoyens avec toujours plus d'exigences comme partout ailleurs. Les hindous et les chrétiens restés au Pakistan souffrent de harcèlement de discrimination et de persécutions incessantes...

Un imam belge intégré a eu le courage de dire aux musulmans belges qu'ils avaient le choix entre le départ et l'intégration.... Il doit maintenant se cacher. Mais l'idée fait son chemin.

Le mouvement identitaire "pour la remigration" a des idées humainement acceptables et qui tiennent la route...il suffit de trouver une volonté politique et aussi attendre que les français prennent vraiment leur sort en main.

http://www.remigration.me/ à écouter, mais sans doute connais-tu déjà ce mouvement. Œuvrons donc à ouvrir les consciences et espérons

Comme il le dit, il est responsable de ses propos. A mon sens son discours ne tient pas trop la route. Certes, on peut se poser un certain nombre de questions mais quand on voit ces centaines de milliers de muz fanatisés qui de part le monde brûlent les drapeaux français, attaquent nos ambassades, éructent des menaces, on a un aperçu de ce qui se passe dans la tête des djihadistes. Dès lors on ne peut s'étonner qu'en France, deux tarés délinquants, ayant choisi de mourir en martyr de l'islam, attaquent des blasphémateurs même deux ans après - Salman Rushdie, 25 ans après les versets sataniques, est toujours activement recherché par des centaines d'exaltés qui veulent exécuter la fatwa le condamnant pour avoir droit à leurs 70 vierges- .

Le but de la "démonstration" est de laisser planer le doute. Dans l'intérêt de qui ? Disculper l'islam ?

Pour un certains nombre d'éléments que l'auteur retient comme indice, nous avons eu l'explication. La carte d'identité par exemple permettaient aux deux terroriste fichés d'être en règle en cas de contrôle juste avant leur mauvais coup.

J'imagine l'état d'esprit et le sentiment de culpabilité de la journaliste qui leur a ouvert la porte et je comprends qu'on ne la harcèle pas.

Que le suivi de ces deux bestiaux ait connu des failles, c'est indiscutable. Le vrai problème est en fait le coût de cet engagement policier. L'Américaine Brigitte Gabriel ainsi que l'élu européen Aymeric Chauprade, et d'autres, parlent de 10 à 20 % de musulmans fanatisés, capables de soutenir les plus hardis d'entre eux qui passent à l'action. Cela nous fait donc en France, selon les estimations, entre 500 000 et un 1,6 millions de gus à surveiller .... On n'y arrivera jamais, sauf si on organise d'urgence la remigration , en commençant déjà par la déchéance de nationalité de tous les délinquants binationaux.

Retour à l'accueil