Selon Bouzar et Dati, ce sont les nôtres qui font le djihad en Syrie !

Publié le 20 novembre 2014 par Jean Sobieski - Article du nº 382

Ainsi Dounia Bouzar, auto-proclamée récipiendaire des velléités oecuméniques de sociétés inconciliables, ne reçoit-elle en vérité que des appels de non-musulmans.

http://www.fdesouche.com/521669-djihadisme-les-familles-musulmanes-ne-font-pas-appel-a-dounia-bouzar

Étonnant, non ? eut dit Desproges. De qui se moque cette dame à bandeau-néon dans cette affaire ? Qui, selon la formule consacrée, veut-on stigmatiser comme fauteurs principaux des massacres en cours à trois heures d’avion de Paris ? Instinctivement, vous penserez aux salafistes barbus, aux Frères Musulmans portés à bout de langue par l’ami Ramadan, aux sunnites et shiites pressés de déplacer leur sanglante et plus que millénaire querelle vers des peuplades (les nôtres) à l’écoute bienveillante voire fascinée de leur invraisemblable pathos. Erreur.

La réponse est une lumière de provenance purement divine dans la nuit qui baigne l’Occident coupable. Oyez, oyez : les responsables de la migration des jeunes égorgeurs halal vers l’Orient fascinant, ce sont pèle-mêle, les Français de Souche (galeux), les Chrétiens (pelés) et parmi eux, les Catholiques (teigneux), bref, la panoplie dermatologique des pathologies mécréantes qui démangent furieusement la coterie coranique en notre doulce France. En écho à cette propagande éhontée, le coup de poignard dans le dos est donné par le sicaire de garde aux abords de la frontière turco-syrienne. Son nom : Jean-Pierre Filiu. Sa fonction ? On s’en fout.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/11/18/le-discours-de-l-ei-ne-peut-prendre-que-chez-ceux-qui-n-ont-aucune-culture-musulmane_4525226_3224.html

Comprenez : ce ne sont pas des musulmans qui tuent, violent, égorgent, mais des bons petits rejetons de nos cultures assassines, incapables de se mouler dans la beauté révélée qui vient vers elle pour les purifier. Le summum de la dégueulasserie est ici atteint, et personne, au sommet de notre pauvre État, ne relèvera l’insulte lovée comme un alien repu dans les pages du Monde.

Ainsi une nouvelle tactique se met-elle en place dans la grande stratégie de conquête. L’Islam est innocent, le Juif et le Chrétien répondront un jour de leurs crimes. Pol Pot n’eut même pas rêvé pareil tapis rouge. Des Français se piquent de le dérouler pour l’accueil de leurs hôtes. Ils ont raison : la stupidité clinique des gens qui nous gouvernent, toutes tendances confondues, répand en fait sous leur pieds le tartan des pistes d’athlétisme où tombent les records du monde de vitesse. Dans l’ombre de ces salauds, les petits soldats de l’Islam authentique, soutenus par la silencieuse complicité d’un milliard d’êtres humains accablés de vacuité mentale, s’installent là où, très exactement, nos lâchetés ont tracé les frontières de leur sanguinolent royaume.

Bouzar et Filiu nous livrent, pieds et poings liés, aux justiciers du Prophète. Dernier avatar de ce plan concerté : le cas d’un « Thomas-Qasim » bien de chez nous, jeune homme fraîchement converti et tenté par la formation à l’égorgement rituel. Sauvé du pire, figurez vous, par une bonne lecture des textes qui ne lui fera sacrifier que des moutons, le jour de l’Aïd.

http://www.bfmtv.com/societe/thomas-converti-a-l-islam-on-a-tente-de-me-recruter-pour-le-jihad-847435.html

En d’autres termes, « si vous désirez que vos petits koufars de rejetons restent dans le droit chemin, donnez nous les mosquées où ils seront formés à la bienheureuse conformité du dogme. Abandonnez vos prétentions obtuses à nous comprendre et laissez nous faire. On est des pros« .

Cazeneuve trouve ça très bien, Duflot se pâme, Cohn Bendit recevra les repentis dans son garage. Rachida Dati quant à elle nous la joue « padamalgam », ce qui lui permet de causer dans le poste.

Il va falloir que nous défendions notre descendance sans le concours des éponges qui recueillent, bouche grande ouverte, ivres de se livrer au plus fort, la semence de l’adversaire.

Jean Sobieski

Retour à l'accueil