Ah ! C’est beau l’islam ! Oui mais????

Ah ! C’est beau l’islam !

Oui, c’est beau, c’est grand, c’est noble, c’est généreux, c’est pacifique, c’est tolérant !

Quand, à Mayotte, un imbécile, au terme d’une nuit de beuverie, va déposer une tête de porc devant la mosquée locale ou quand, à Poitiers, des jeunes gens lucides et courageux vont tendre une banderole sur le toit d’une mosquée en construction, il faut alors entendre les réactions outrées des musulmans : c’est une profanation, c’est de l’islamophobie… Pour un peu, à les en croire, il y aurait véritablement là crimes contre l’humanité. Que de cris, de piaillements, de jérémiades ! Que de grandiloquentes protestations ! Ça n’en finit plus…

Mais quand, ce sont leurs coreligionnaires qui tuent, qui violent, qui décapitent des innocents comme Hervé Gourdel, qui vendent des jeunes filles comme esclaves (c’est le cas aussi bien dans le Nigeria de Boco Haram que dans l’Irak de l’Etat islamique), qui, au Soudan, condamnent à mort pour apostasie une jeune mère de famille, Meriam Yahia Ibrahim Ishag (heureusement, celle-ci n’a pas été exécutée et a pu même, à la suite d’une campagne internationale, sortir de prison) ou qui, en Somalie, sous prétexte de polyandrie, lapident une femme de 33 ans, Safiyo Ahmed Jumale (voir la presse d’hier), qui sans sourciller détruisent les lieux de culte des autres confessions (non seulement les églises chrétiennes mais jusqu’aux mosquées des musulmans chiites), là, on n’entend plus personne. Là tous nos braillards font profil bas. Et vous pourrez les attendre longtemps les pétitions indignées et les manifestations de protestation !

Et si, par exception, ils manifestent, comme ils se sont ces jours-ci sentis obligés de le faire, c’est pour venir proclamer avec tout plein de trémolos dans la voix : « Attention, pas d’amalgame ! Tout ça, bien évidemment, n’a rien à voir avec l’Islam, une religion de paix et de tolérance ! » Rien à voir ? Mon œil ! Vous en connaissez, vous, sur cette terre, des religions, autres que l’islamique, qui se soient ainsi spécialisées dans la production en série de tolérants égorgeurs et de pacifiques poseurs de bombes ?

Alors, il serait peut-être temps pour nous d’envoyer des signaux un peu plus clairs, un peu plus énergiques, aux musulmans de France et d’ailleurs. De placer plus franchement ceux-ci devant leurs responsabilités. Peut-être cela les aiderait-il à progresser un peu dans leurs réflexions. Peut-être cela leur permettrait-il de mieux appréhender les problèmes posés et les inciterait-il à modifier radicalement leur attitude à l’égard des non-musulmans.

Pour commencer, au nom d’une élémentaire réciprocité, cessons d’autoriser chez nous la construction de mosquées. Au moins jusqu’au moment où les potentats du Golfe, les Saoudiens, les Qataris, lesquels utilisent des centaines de milliers de travailleurs chrétiens, des Philippins principalement, qu’ils exploitent et traitent en quasi-esclaves, priveront ceux-ci de tout lieu de culte, de toute possibilité de pratiquer leur religion là où ils vivent.

Arrêtons de tolérer sur notre territoire le développement de l’abattage halal illégal, lequel non seulement constitue une façon excessivement cruelle de mettre à mort les animaux mais pose aussi pour les consommateurs de très réels problèmes sanitaires.

Faisons effectivement appliquer dans nos rues l’interdiction du port de la burqa et du niqab, cette insulte révoltante tout à la fois à la dignité de la femme et au génie divin à l’œuvre dans la Création. Pourquoi Allah, dans son infinie générosité, aurait-il donc fait cadeau aux femmes du sourire, si c’était pour les forcer à dissimuler celui-ci derrière un voile impénétrable ?

De façon générale, mettons un frein, avec plus de détermination, à tous les empiètements communautaires qu’on a vu jusqu’ici se multiplier chez nous impunément.

Oui, il serait peut-être temps de réagir… Chacun aujourd’hui ne le voit-il donc pas ?

Retour à l'accueil