Que ceux de confession musulmane qui désirent pratiquer a la lettre leur religion repartent chez eux.

Quelques pistes concrètes pour résister quotidiennement à l’islam

Publié le 5 septembre 2014 par Jean-Louis Burtscher - Article du nº 371

Je discutais récemment avec un ami qui me disait ; « Tout ça c’est bien beau, vous protestez contre l’Islam bien calés derrière vos écrans, mais à part sensibiliser vos lecteurs contre cette saloperie, que faites-vous de concret ? ». J’ai eu beau lui expliquer que les résistants à l’islamisme n’ont pratiquement pas de marge de manoeuvre. Le moindre fait, la moindre parole publique contre l’Islam peut nous amener devant des tribunaux qui ont déjà incorporé le délit de blasphème dans leurs jugements. Ils sont aidés en cela par toute une ribambelle d’associations soi-disant droit-de-l’hommiste et antiracistes, et sont soutenus par nos gouvernants et par un très grand nombre d’élus, sans compter les médias dont les porte-paroles n’ont jamais voulu ouvrir la moindre page du Coran.

Alors, comment pouvons-nous être plus efficaces ? Moi-même, je fais un copier-coller de tous les articles ou extraits significatifs que nos contributeurs connaissant l’Islam mettent en ligne, et je les classe par thèmes dans un dossier. Ca m’évite entre autres d’achever la lecture du Coran, ce truc indigeste, qui dit tout et son contraire, et où je manque régulièrement de m’endormir devant mon ordi. Du coup, je maîtrise pas mal le sujet et je possède le répondant auprès de ceux qui voudraient me faire gober que l’islam est une religion de …, ils n’ont jamais le temps de terminer la phrase. Mais ce n’est pas donné à tout le monde car pour cela il faut y consacrer du temps. Cela peut être une piste, mais elle nécessite d’être plus élaborée.

Un exemple : un maire, pas forcément islamocollabo, est abordé par une délégation de musulmans qui voudraient ouvrir une mosquée. Mal informé, il ne pourra jamais leur dire « Désolé, messieurs, je ne suis pas d’accord car votre religion ne m’est pas sympathique, on y entend beaucoup de choses qui ne cadrent pas avec nos loi et nos moeurs ». Ses interlocuteurs n’en feraient qu’une bouchée. Mais supposons que ce maire se munisse d’un dossier où sont répertoriées toutes les saloperies de l’Islam, dossier en version « lecture et solutions rapides » et en version « étude approfondie » avec versets et citations en rapport, exemples photographiques joints et éventuellement vidéos à télécharger. Bref, du béton, inattaquable même par le meilleur avocat, le meilleur juge et les meilleurs adeptes de la dissimulation au service de cette religion.

Nos spécialistes et islamologues dont j’admire tous les jours la compétence, devraient pouvoir faire cela. Puis nous pourrions adresser nos dossiers aux maires et élus dont nous sentirions qu’ils sont demandeurs car ils ne sont pas tous islamocollabos. De même, cela servirait à certains journalistes, ceux qui n’ont pas les oeillères de la bienpensance (si, si, il y en a) et à quelques autres qui commencent à retourner leur veste (il y en a aussi).

Soyons inventifs beaucoup de Français sont prêts à nous suivre.

Jean-Louis Burtscher

Retour à l'accueil