De toute évidence, François Hollande attend le Messie !

De toute évidence, François Hollande attend le Messie !

Les résultats tardent à venir, mais vous allez voir ce que vous allez voir… François Hollande ne rate jamais une occasion d’affirmer que « tout va s’arranger ». D’un moment à l’autre.

C’est une question de jours… On est à deux doigts… De droite et de gauche, personne ne croit à la moindre amélioration mais… Il faut respecter la parole du croyant.

Oui, François, tout va s’arranger. Une petite infusion ? Un gâteau sec ? De toute évidence, François Hollande attend le Messie.

Chaque matin, le regard tourné vers Tulle, il observe… Une sorte de Jésus bis va surgir d’un instant à l’autre et tout résoudre d’un claquement de doigts… Pour ce jour béni, les festivités sont à l’étude : feu d’artifice sur Pôle emploi, Valérie Trierweiler en pom-pom girl, son et lumière sur Harlem Désir. Le grandiose nous guette.

François Hollande est le genre de gars qui débouche le champagne pendant une chute du 92e étage du World Trade Center. Un cas. Il y aura un trampoline en bas. Il y croit, il en est sûr, et même si, de toute évidence, les pompiers ne sont pas encore arrivés, il sourit à la foule, salue les photographes, répond au téléphone… Oui, je descends, tout va bien. Un peu frais, peut-être…

En attendant l’arrivée du Messie de gauche, héros de la crèche entre l’âne et la bourrique, la difficulté majeure consiste à faire patienter le client.

Histoires drôles, sorties amusantes sous la pluie, looping en scooter, maîtresse dans le placard, le saint président maîtrise l’art de la diversion distrayante. Il faut tuer le temps et puis se préparer pour cette reprise qui surgira dans la grotte miraculeuse…

Au gré de ses rêveries, il aime à s’imaginer faisant brouter ses plus beaux ministres dans le parc de l’Élysée. Berger innocent interpellé soudain par une voix.

L’ange Standard & Poors lui parlera, les étoiles luiront dans le ciel, le grand Mamamouchi effaceur de dette accomplira son office…

Après plus deux ans d’attente, la clientèle commence à trouver le temps long. Plus que 13 % de fidèles. Le mouvement vire à la secte. Militant au PS d’accord, mais cagoulé. Réunions secrètes dans des sous-sols humides, chapeaux pointus façon « Ku Klux Klan », torches fumantes. L’avenir du PS se dessine clairement.

Ou bien l’option la boutique. Le petit commerce. « Camba Délices » : douceurs, espoirs sucrés, illusions chocolatées… L’enseigne peut attirer du monde. Hollande en pain d’épices. Le produit est prometteur. Plus que deux ans et demi à tirer avant la consécration en confiserie. Enfin, la reprise…

===================

Retour à l'accueil