Bientôt la Guerre!!! contre l'EIL

S’ils veulent vraiment vaincre l’Etat islamique, ils devront s’allier avec Bachar

Publié le 14 septembre 2014 par Patrick Granville - Article du nº 372

Lecteurs de cette colonne, avez-vous les nerfs assez solides pour surmonter les restrictions d’énergie, les privations alimentaires, les menaces, les risques d’attentats terroristes à venir ?

Réveillez-vous car la coalition militaire internationale, unique dans l’histoire du monde, bien que complexe par ses alliances mais formelle dans sa constitution va enfin montrer sa force pour mener une guerre idéologique après avoir désigné, sans langue de bois, le véritable ennemi et protéger ainsi nos droits à la personne, nos libertés de croyance mais au prix d’au moins cinq années de guerre !

Annoncés autour des USA premier gendarme du monde, on trouvera des alliés menacés dont la France, la Grande Bretagne, l’Allemagne, le Canada, l’Australie, l’Italie, auxquels s’ajouteront l’Arabie Saoudite qui met dans la corbeille de guerre 500 Millions de $ ainsi qu’une aide logistique du Qatar, du Bahreïn, et des Émirats Arabes Unis. Comprenons que l’usage de la bombe atomique sera prohibé.

L’Arabie saoudite, l’Iran et le Pakistan, maîtres à l’œuvre de ce chaos programmé.

Paradoxalement, l’Arabie Saoudite après avoir financé le terrorisme mondial par le djihad se retrouve dans une logique d’élimination des Frères musulmans. Mais la guerre contre le terrorisme, sorte de guerre virtuelle, perdant perdant, contre des ombres, a montré la même efficacité que d’asséner des coups d’épée dans l’eau. Une guerre qui fait rage dans le monde, et qui nous a toujours mené les démocraties qui s’y sont frottées à l’échec … ou presque … L’Arabie saoudite, l’Iran et le Pakistan sont toujours les maîtres à l’œuvre de ce chaos programmé.

On dit même que cette coalition internationale va recevoir la bénédiction de la Russie et la Chine. Alors il ne manque plus que celle du Pape Urbi et Turbi pour assurer la victoire. Toutes ces alliances me rappellent que la France s’est retrouvée (à l’insu de son plein gré) dans une conflagration totale à l’entrée de la guerre de 1914-18. Les géopoliticiens disent même que l’Iran s’associerait avec Israël pour combattre la radicalisation des décapiteurs de journalistes, des preneurs d’otages occidentaux. Wahoo ! Celui qui est attaché à la laïcité, aux principes de la vie démocratique, ne peut qu’applaudir !

L’islam théologique et politique, impose son impérialisme islamique dans le monde entier

Les voilà enfin ligués, dans une union durable de circonstance et d’exception contre le monstre Frankenstein, cet ennemi impitoyable, devenu commun. Ce monstre né à l’origine de cet islam théologique et politique, qui impose un impérialisme islamique qui se veut universel dans le monde entier, sans partage avec le pluralisme politique de nos démocraties.

Ce prosélytisme véhiculant le coran est financé depuis des années et dans le monde entier, à coup de milliers de mosquées, et autant de prêches assassins par l’Arabie Saoudite, en collusion avec le Qatar, l’Iran et le Pakistan que candidement nous avons souvent désignés comme nos alliés.

Sauf que… personne n’avait imaginé cette obstination satanique, ce fanatisme né de la radicalisation de l’interprétation des textes du prophète, qui perpétue une guerre dans un affrontement devenu irréductible à l’infini. Aucune forme de paix ne semble être envisagée avec des infidèles considérés inférieurs sinon leur soumission au coran et aux diktats du prophète. Le djihad universel devient le pendant de l’islam politique. La trêve devient une tactique pour renforcer leur terrorisme de masse, le temps de se refaire une santé et revenir encore plus fort.

Une utopie qui se heurte à un dogme théologique indestructible

La coalition, va se trouver confrontée à la plus grande force impérialiste de conquête que le monde n’ait jamais affrontée. Les barrières géographiques et technologiques ne peuvent plus constituer un rempart contre l’islamo fascisme car il a déjà conquis subrepticement la quasi-totalité du Moyen-Orient et des parties importantes de l’Europe. Il faut y voir un état dans l’état, occupant chaque pays occidental. Penser que le vivre ensemble est possible avec cette idéologie politique, prosélyte, violente et conquérante est une utopie qui se heurte à un dogme théologique indestructible. L’impérialisme de ce djihad universel sera plus destructeur contre l’Occident des mécréants que le communisme et le nazisme réunis. La Russie et l’Allemagne post hitlérienne étant devenues des démocraties fréquentables. Le califat islamique s’étant mis en place via toutes les mosquées.

L’histoire repasse les plats n’épargnant pas, au passage, les démocrates.

Il aura donc fallu que la sécurité et les équilibres financiers de l’Europe et du monde occidental tanguent dangereusement pour qu’Obama, en perte de crédibilité politique dans son pays, se décide enfin à les empêcher de nuire et d’agir, ajoutons contraint et forcé, presque à reculons. Ce haro internationalisé contre les islamo fascistes sanguinaires, égorgeurs coupeurs de têtes est un « copier –coller » mais à plus grande échelle comme le fit Georges Bush après le 11 septembre 2001. L’histoire repasse les plats n’épargnant pas, au passage, les démocrates tel le président Obama.

Cependant, il est fort à craindre que les États-Nations démocratiques de tous les pays de la coalition aient attendu trop longtemps pour s’unir et décider d’éliminer l’Etat Islamique en Syrie et en Irak ? Durant tout ce temps pourquoi est-on resté sourd aux avertissements de ceux qui avaient analysé clairement la situation politique sur le terrain ? Pourquoi a t-on laissé lâchement un pays se battre seul contre le terrorisme islamique du Hamas, du Fatah, des Frères musulmans en confondant idéologiquement terrorisme et résistance ? Un pays isolé, mis au banc des accusés à l’ONU à Durban I et II ! Un pays accusé de sionisme et d’impérialisme ! Un pays de trop ! M’enfin il est temps d’ouvrir les yeux !

Les terroristes terrorisent

Cette méga coalition cette super mobilisation d’alliances a fait applaudir, ce jour Laurent Fabius dans tous les rangs de l’Assemblée nationale. La France va pouvoir tester son Rafale en temps réel. Finie la guerre Droite-Gauche, UMP-PS, la dette, les déficits, le chômage… Valls- Hollande se couvrent de la casquette de faiseurs de guerre obligés.

Finie la langue de bois, le politiquement correct imposés dans les médias. Maintenant on se dit tout car l’heure est grave. La guerre est là. Mais qui va financer à hauteur de plus d’un milliard d’euros par an, cette guerre et les frappes aériennes ? Tout ce petit monde politique et médiatique d’experts qui se tenait par la barbichette, vient de découvrir halluciné, à l’unanimité, une vérité de Lapalisse qu’on a laissé s’étendre du Niger au Mali, de la Libye au Sahel, du Liban jusqu’à Bagdad et Mossoul que : les « terroristes terrorisent ». Un comble ? Non, dommage collatéral du politiquement correct !

Se débarrasser du cancer du monde

Depuis les années 2000 il était temps de comprendre enfin que la France en participant à la coalition de l’OTAN des pays démocratiques va contribuer à se débarrasser du cancer du monde contre ce qu’il faut appeler : un islamisme djihadiste (donc guerrier et conquérant), une barbarie terrifiante, un terrorisme islamique imprégné de l’essence même de la 4e forme d’antisémitisme depuis 2000 ans et aujourd’hui perpétré au nom d’Allah ouakbar. Bref une saloperie disait à juste titre Christine Tasin, ce qui devrait faire sauter tous les verrous des condamnations levées par les tribunaux, envers nos patriotes. Voilà de l’eau apportée au moulin de RL et RR. Il était temps que leurs cris, leur combat, et leurs analyses soient entendus avant d’entrer dans la nuit des temps.

C’est de l’absence de lumière que jaillissent les ténèbres !

Dans cette coalition, amis lecteurs de cette colonne, ne cherchez pas une logique de raison par ailleurs complexe à cordonner sur le terrain. Mais interrogez-vous sur la politique de logique d’analyse ou de compréhension de l’actualité pour les lecteurs de la presse française ?

Il y a un mois, les éditorialistes, en guerre contre Israël : mettaient en exergue les actions de résistance des terroristes du Hamas, tels de nouveaux héros affrontant la meilleure armée du monde ; rageaient de voir Gaza devenir un champ de ruine devant une riposte disproportionnée ; s’indignaient contre quelques tirs imprécis touchant des civils, mais visant des terroristes collés aux civils. Mais, oubliaient volontairement les milliers de roquettes et de mortiers visant la population civile israélienne depuis 14 ans. Même, Julie Kara, chef d’édition de @le Point.fr, se saigna d’un article provoc, pour glorifier un soldat réserviste israélien (objecteur de conscience) pour en faire un héros, car il aura préféré aller aux Pays-Bas que se battre contre le Hamas à Gaza.

http://www.lepoint.fr/monde/israel-j-ai-ete-en-prison-pour-avoir-refuse-de-combattre-a-gaza-01-09-2014-1858814_24.php

Comment faire admettre à cette jeune journaleuse, que nos poilus en 14-18, étaient fusillés sur le champ en cas de désertion de poste ou abattus sur place par le revolver de l’officier d’assaut, lorsqu’ils regardaient juste en arrière ? Comment lui apporter la preuve qu’un pays qui ne fusille pas, en temps de guerre, ses enfants déserteurs, est un gentil pays démocratique et pas une dictature ?…

Rappelons seulement les assassinats ciblés de gazaouis à la sortie de la mosquée par le Hamas. Passons sur le creusement des tunnels par des enfants enrôlés de force et fanatisés !… Passons sur les tirs de roquettes depuis une école ou un hôpital ! Pourquoi osent-ils écrire que cette situation provient de l’occupation de territoires ? L’occupation de Gaza c’est le terrorisme du Hamas !…

Ont-ils conscience du mal causé à avoir mal nommé les choses durant toutes ces années ?

À l’heure du bilan, un mois plus tard, ces éditorialistes du Figaro, du Point, et d’ailleurs retourneront leur veste sans aucun état d’âme, sans vergogne, sans conscience du mal qu’ils ont causé à mal nommer les choses durant toutes ces années ; à taire la perception de ces menaces à leurs lecteurs, en voilant la face de cette vérité qui n’en peut plus d’alerter depuis des années. Il faudra se souvenir qu’après la seconde guerre mondiale, ceux et celles qui avaient trahi, en (se) « couchant » avec (devant) l’ennemi ont été rasés gratis.

Demain, à la Une, ils dénonceront en Irak, en Syrie, au Liban, en Iran, en Arabie saoudite, des villages entiers pris en otages. Les pires meurtres de masse qui rappelleront ceux des nazis. En adéquation avec cette actualité fatale, ils annonceront que nos otages sont menacés de mort ; ils soutiendront, bien malgré eux- par idéologie ce qu’ils n’ont jamais voulu faire, voir ou dénoncer : L’extinction des Chrétiens d’Orient, premières victimes de dommages collatéraux au même titre que la population civile à Gaza ; la lutte contre la barbarie venue des tréfonds du Moyen-Âge ; une structure mise en place pour interdire le blasphème des textes du prophète, pour imposer la charia islamique, et s’opposer au droit de ne pas croire, au nom de l’islam.

Demain, USA et Europe ne pourront éviter de s’allier voire de composer avec l’armée régulière du régime de Bachar El Assad

Hier tous accusaient Bachar El Assad d’être un tyran sanguinaire qui utilisait des gaz chimiques contre sa population. Ce qui était sûrement vrai. Demain, USA et Europe ne pourront éviter de s’allier voire de composer avec l’armée régulière du régime de Bachar El Assad. Entre la peste et le choléra le choix est fait. Le pire paradoxe à assumer étant d’apprendre que Bachar El Assad a libéré des djihadistes de l’EIIL de ses prisons pour créer la situation annoncé par Mouammar Kadhafi avant sa chute. Cette situation ainsi créée justifie à elle seule la répression d’Assad en Syrie. Tout s’inverse en Orient, l’ex brute devient alors le bon dictateur qui montre sa voie.

Ces rebelles sunnites cultivent le martyr, ne craignent pas la mort et effacent les frontières.

Concernant l’armée iraquienne majoritairement chiite, l’été dernier ils étaient 25.000 soldats mis en fuite par seulement 1.000 djihadistes de l’E.I.I.L. Un butin de matériel de guerre a aussitôt changé de mains, donnant à ces barbares, plus de chars que n’en possède la France. Ces rebelles sunnites cultivent le martyr, ne craignent pas la mort et effacent les frontières. En 1916, c’était la France qui avait tracé les frontières de l’Irak. Dans ce jeu de « touche pas à mes frontières », il faut y voir aussi une volonté stratégique d’encercler l’Etat d’Israël, de le détruire, de l’anéantir conformément à la Charte du Hamas inspirée des salafistes du coran. Voilà donc, la coalition contrainte et forcée, contre toute attente, de collaborer, de composer avec Israël et sa longue expérience de guerre contre le terrorisme.

L’Iran quant à elle, jouerait un double jeu avec la coalition.

Selon la volonté de l’imam Khomeiny, elle sait qu’une fois prête, sa bombe nucléaire réunira dans un consensus de djihad mondial universel les Chiites et les Sunnites soit : 1,5 milliards de fidèles ignorants pour la majorité, contre l’Occident mécréant. Il est alors aisé d’imaginer la suite de cette guerre de religions, fratricide à l’échelle mondiale.

Hier le Qatar finançait le terrorisme du Hamas via la Turquie membre de l’OTAN, donc de la coalition.

Demain le Qatar, apprenti sorcier sans panache, fait son mea-culpa et se rallie (par ruse ?) à la coalition internationale car il ne peut encore abattre toutes ses cartes et perdre les intérêts financiers qu’il a investis partout dans le monde occidental. Ca fait un peu désordre !

Déjà 37 combattants franco-musulmans sont morts au djihad

Déjà 178 jeunes filles et 1.000 français, 3.000 tunisiens, 12.000 américains, 1.000 marocains, 300 algériens, ont rejoint l’EIIL. Le français Mehdi Nemmouche était un violent soldat de l’EIIL, geôlier et bourreau d’otages, disciple de Mohamed Merah. Déjà 37 combattants franco-musulmans sont morts.

L’égorgeur du journaliste Foley est un ex rappeur anglais dont les paroles appelaient au djihad, à l’anéantissement du monde. N’avions-nous pas interpellé les élus de la nocivité des paroles de ces mêmes rappeurs en France ?…

La crainte de la France ce sont les réseaux dormants

A ce jour, la crainte de la France ce sont les réseaux dormants qui peuvent s’activer aussi vite que se sont constituées et ont mobilisé les manifestations antisémites en Juillet à Paris de Bastille à Barbès. Les caves des cités interdites deviennent des arsenaux. Exporter le djihad universel comme le firent Merah et Nemmouche deviendrait un devoir pour ces jeunes désœuvrés, désenchantés mais fascinés par milliers par le djihad.

Au final ce sont bien les sociétés arabes qui restent directement menacées par le djihadisme et le terrorisme.

N’est-ce pas les prédicateurs salafistes, fascinés et décervelés par leur interprétation à la lettre du coran, que nos démocraties ont accueillis, nourris, financés et tolérés. Tel un cheval de Troie ils ont rendu licite l’égorgement animal et humain, avec en prime la charia, le voile islamique et j’en passe…

La fiction du bobo Jocelyn devient réalité.

Face à cette ultra radicalisation il est à craindre que l’Occident ne s’éveillât un peu trop tard. La fiction du bobo Jocelyn devient réalité. De la fiction à la réalité on ne s’étonnera pas de voir, un jour, s’organiser une vraie Résistance républicaine ?…

Patrick Granville

Retour à l'accueil