Le nombre de mosquées en Bretagne a doublé entre 2003 et 2014

Le nombre de mosquées en Bretagne a doublé entre 2003 et 2014

http://www.breizh-info.com/12434/actualite-societale/nombre-mosquees-en-bretagne-double-2003-2014/

19/05/2014 – 12h00 Brest (Breizh-info.com) - Le nombre de mosquées en Bretagne a doublé entre 2003 et 2014 : c’est ce que révèle une étude publiée par l’hebdomadaire Valeurs Actuelles cette semaine qui s’est penché sur l’évolution du nombre de lieux de cultes musulmans sur l’ensemble de la France.

En Bretagne, alors que la région historique comptait 27 mosquées en 2003 (source :annuaire des mosquées en France), 5 dans le Finistère, 2 dans les Côtes d’Armor, 3 en Ille et Vilaine, 5 dans le Morbihan et déjà 12 en Loire-Atlantique, elle en compte désormais 53, 7 dans le Finistère, 4 en Côtes d’Armor, 12 dans le Morbihan, 11 en Ille et Vilaine et 19 en Loire-Atlantique.

A l’heure où l’Eglise catholique semble éprouver quelques difficultés à recruter des nouveaux fidèles, la religion musulmane s’étend en Bretagne – dans des proportions pour le moment sans commune mesure avec la région parisienne, où par exemple la Seine St Denis est passée de 97 à 157 mosquées en 10 ans.

Parmi les mosquées les plus fréquentées et les plus influentes en Bretagne, on retrouve la mosquée Sunna de Brest, une mosquée salafiste qui possède un public de plus en plus nombreux grâce au charisme , aux actions et à la stratégie de communication persuasive mise en place par l’imam Rachid Abou Houdeyfa (notamment sur Internet et sa page facebook qui contient 128 000 « like »).

Site Internet dernier cri, présence étendue sur facebook, réponses aux questions de sociétés actuelles, création d’un véritable sentiment unitaire et communautaire, actions caritatives et de solidarité envers les plus faibles (d’un fauteuil roulant acheté pour un handicapé à des distributions de soupe populaire à Brest), voilà la recette qui semble marcher du tonnerre sur Brest.

« On assiste à un phénomène étonnant : autour de Brest, on voit de nombreuses familles « Bretonnes de souche » se convertir à l’Islam et épouser les rîtes fondamentalistes de la mosquée Sunna brestoise, qui est clairement la mosquée la plus influente de l’Ouest » nous confie un gendarme du secteur. « Des filles qui ont grandi comme vous et moi à l’école laïque et selon la tradition bretonne se retrouvent du jour au lendemain, sans être pour autant marié à une personne d’origine immigrée, à fréquenter la mosquée Sunna et à porter le voile intégral. J’avoue avoir du mal à comprendre « .

Cette mosquée a souvent crée la polémique notamment en raison des prêches salafistes de son imam. Apparemment cela n’enlève en rien son pouvoir de séduction, y compris jusque dans les milieux du football professionnel, puisque plusieurs joueurs du Stade brestois y ont désormais leurs habitudes.

Outre les grandes métropoles, cette implantation concerne également des villes de taille moyenne comme saint-Malo (1), Guingamp (2), Morlaix (1), ou petite comme Janzé (1).

Cette situation, tout comme la progression de l’immigration et des demandes d’asile , fait de la Bretagne une région qui n’est plus épargnée par des phénomènes qui touchaient jusqu’à présent essentiellement les agglomérations parisienne, lyonnaise ou encore marseillaise.

Retour à l'accueil