Si la France est ruinée, ce n’est certainement pas à cause de Marine Le Pen

Si la France est ruinée, ce n’est certainement pas à cause de Marine Le Pen

Publié le 11 mai 2014 par Jacques Guillemain - Article du nº 354

Les sondages successifs plaçant le FN en tête des élections européennes, donnent des sueurs froides à toute la classe politique. Et l’artillerie médiatique contre Marine Le Pen n’a pas tardé à se remettre à tonner. Après Jean-Marc Ayrault qui déclarait que le FN n’aimait pas la France, c’est au tour de Manuel Valls d’affirmer que l’extrême droite n’aime pas la patrie. La droite n’étant pas en reste, avec Jean-François Copé et Alain Lamassoure, pour lesquels la cible principale n’est plus le PS, relégué à la troisième place selon les sondages, mais le FN.

De telles déclarations, venant de dirigeants qui ont abandonné les symboles de la république depuis des lustres, ne manquent pas de sel. Faut-il rappeler à la classe politique dirigeante qu’elle a laissé siffler la Marseillaise ou brûler le drapeau français pendant des années sans réagir ? Faut-il lui rappeler qu’elle brade la nationalité française en fermant les yeux sur l’explosion des mariages blancs et en naturalisant à tout va ? Faut-il lui rappeler que notre cohésion nationale est menacée quand on sait que 300 jeunes Français sont partis combattre en Syrie au nom d’Allah pour y instaurer la charia ? Faut-il lui rappeler que la préférence étrangère est devenue une monstrueuse injustice de notre pays, en soignant les sans papiers sans limitation de dépenses alors que 5 millions de Français n’ont pas de mutuelle, ou en accordant une retraite à tout étranger de 65 ans qui n’a jamais travaillé ni cotisé en France ? Faut-il lui rappeler que 300000 travailleurs détachés, viennent faire une déloyale concurrence « low cost » à nos 5 millions de chômeurs ? Faut-il lui rappeler que la France a perdu la maîtrise de sa monnaie et le contrôle de ses frontières, au profit d’un véritable impérialisme bruxellois qui règne sans partage, sans jamais tenir compte de l’avis des peuples ? Où est donc le patriotisme dans tout ça ? Où est donc l’intérêt des Français ?

Par conséquent, tous ces défenseurs de l’Europe seraient mieux avisés de regarder leur sinistre bilan, au lieu de critiquer le seul parti qui n’ait jamais gouverné et qui entende défendre avant tout les intérêts de la France et des Français. Si la France est ruinée et ne maîtrise plus son destin, si l’euro toujours plus fort ne cesse de détruire nos emplois, si la misère venue des pays de l’Est ne cesse de s’entasser dans des bidonvilles dans tout le pays, ce n’est certainement pas la faute de Marine Le Pen. C’est la faute impardonnable de tous cette classe politique arrogante, qui a trompé le peuple en lui promettant le paradis sur terre s’il adhérait au grand rêve européen. Promesse de sécurité, de plein emploi et de protection face à la mondialisation sauvage. La désillusion d’aujourd’hui est à la hauteur des mensonges d’hier. Et quand on trahit le peuple, on est vraiment mal placé pour donner des leçons de patriotisme à quiconque.

Jacques Guillemain

Retour à l'accueil