LA religion de paix et d’amour,...????

A part ce carnage (et celui d’hier, et d’avant d’hier, et d’avant avant hier) l’islam reste LA religion de paix et d’amour

Nigeria encore : des dizaines de pieux musulmans de Boko Haram, armes dans une main, le coran de l’autre comme sur les drapeaux de l’autorité palestinienne, circulant sur une douzaine de motos payées par un pays allié de la France, et dont le roi est accueilli à l’Elysée avec les plus grands honneurs, ont déboulé, hier matin dimanche, au marché bondé de monde d’un village chrétien – vous savez, cette religion dont aucun gouvernement au monde ne soutient ni ne protège les croyants.

Ils ont ouvert le feu sur la foule, un peu comme samedi au musée juif de Bruxelles mais plus longtemps. Au moins 24 personnes ont été abattues, des dizaines ont été blessées.

« Ils sont arrivés en moto, ils ont bloqué toutes les routes qui vont vers le village, et ils ont ouvert le feu au hasard sur les gens, la plupart étant des marchands des villages alentours qui viennent au marché, » a déclaré un habitant, Bala Mshelia.

« Les hommes armés ont dit qu’ils vont revenir faire d’autres attaques, et nous avons senti que nous devons partir pour sauver nos vies, » dit un autre habitant, Dauda Ibrahim.

Pendant que les belles consciences, à la télé, donnent d’effrayants préavis de menace en arborant des petites feuilles de papier bien blanches, avec écrit proprement dessus « rendez nous nos filles », Boko Haram est monté d’un cran : dans la région chrétienne de Borno, ils pillent les villages, massacrent, découpent, décapitent les habitants, volent la nourriture, et mettent le feu aux habitations.

Mercredi dernier, Boko Haram a tué 34 personnes dans quatre villages de la région.

Lundi, mardi et mercredi, y compris de nouveau près de Chibok où ils ont enlevé les écolières, ils ont encore tué 50 personnes.

C’est ce que l’islam sait faire de mieux. Je corrige : c’est la seule chose remarquable que sait faire l’islam. Je corrige : c’est la seule chose remarquable que fait l’islam.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info

Retour à l'accueil