Les valeurs de la République ont été bafouées

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=SGRh-oF_wPE

Voir cette vidéo

Les valeurs de la République ont été bafouées pendant le scrutin : des preuves

Publié le 25 mars 2014 par Caroline Alamachère - Article du nº 348

Alors que le socialiste Bruno Le Roux a souhaité le malheur et « les larmes » pour les citoyens français qui auront à leur tête un maire du FN, comme si le malheur de vivre pour cinq ans en Hollandie ne faisait pas déjà pleurer la France, Alain Duhamel, comme nombre de ses semblables, a dû aller s’acheter en urgence un stock de pinces à linge afin de ne plus sentir ce « parfum aigre des années 30 » émanant du vil peuple.

Le parfum que nous avons senti, nous autres populistes nauséabonds, est celui de la Victoire. Oui, avec un V majuscule.

A 12h, la Seine-St-Denis était le département qui avait le moins voté, sans surprise puisque ses populations se fichent éperdument de qui sera plus ou moins rose ou rouge, dès lors qu’il se pliera à leurs doléances.

La veille, alors que toute allusion à quelque parti que ce soit est interdite par la loi, une manifestation avait cependant été autorisée par la préfecture de Paris, bien moins regardante quand il s’agit des sympathiques milices antifas que quand il s’agit des méchants patriotes qui ont le mauvais goût d’aimer la France. Tout le gratin associatif était là avec des militants favorables aux clandestins illégaux, un Gentil expliquant doctement que l’islamophobie c’était mal et que même les socialistes s’en rendaient coupables. La foule, à moins de 24h du scrutin, scandait « à bas le Front National ! » sans que la police n’intervienne pour leur rappeler la loi.

Où est notre drapeau ?

Drapeaux place de la République… à Alger donc…

Un choix pas facile entre le Front National nauséabond et l’adoption de la culture arabo-musulmane…

Pas de chance pour eux puisque le FN est bel et bien un parti légal dûment autorisé par la République, et que contester sa légitimité revient donc à se torcher avec les fameuses valeurs républicaines.

Sur une banderole on pouvait lire « juifs et arabes unis pour la justice » tandis que quelques mètres devant, un panneau disait « fachos hors de nos vies ». Il fallait donc comprendre que les injustes et les fachos sont ceux qui ne sont ni juifs ni arabes ! Rien de moins ! C’est simple finalement d’être du côté des Gentils, c’est très binaire, il n’y a pas besoin d’une grande étendue de cerveau.

Par contre, la christianophobie ne fait sortir aucun Gentil dans les rues. Pour la seconde fois en deux jours, le Sacré-Cœur a été profané par des « antifas » sans que cela ne perturbe le moins du monde la fibre fraternelle de ces militants récitant leur mantra appris par cœur. On a de la « fraternité-égalité » plein la bouche pour défendre l’idéologie islamique qui tue des Ghofrane et des Sohane, mais on ricane de mépris quand les agressés sont ceux qui par essence prônent l’amour de leur prochain, quel qu’il soit. Un comble !

Afin de ne pas être en reste et de montrer à tous qu’ils étaient au-dessus des lois, les membres de la LICRA (anciennement LICA) ont eux aussi fait fi de la loi en postant ce 23 mars des tweets anti FN et distribuant des tracts en toute illégalité.

Retour à l'accueil