Les Droits de l’Homme sont devenus le tremplin des islamistes

Les Droits de l’Homme sont devenus le tremplin des islamistes

Publié le 24 février 2014 par Maurice Vidal - Article du nº 344

La France est le pays des Droits de l’Homme. Voilà qui est remarquable ! Ce serait même magnifique si elle n’en oubliait ses droits les plus élémentaires, et d’abord celui de se défendre contre ceux qui entendent profiter des Droits de l’Homme pour imposer leurs droits.

Cet incroyable détournement de sens est aujourd’hui manifeste, à tel point qu’il provoque, via Internet, la révolte de tout un peuple. La raison de cette révolte est simple : aucun peuple ne veut disparaître. Le peuple français ne saurait faire exception.

On ne remplace pas impunément des valeurs universelles. On ne change pas de population comme on change de chaussures : ça ne marche pas ! La France n’est pas la Terre Promise de ceux qui entendent s’y installer pour la transformer de fond en comble. La France a besoin de Français aimant la France, non de conquérants : la France ne veut pas d’islamistes sur son sol !

Les islamistes n’aiment pas la France, nient ses frontières, sa langue, son drapeau, son attachement à la terre et à l’Histoire. Ils veulent effacer ce qu’ils rencontrent pour n’affirmer qu’eux-mêmes. La religion qui les anime n’en tolère aucune autre. A les en croire, les racines de la France ne sont pas chrétiennes. Le Christ n’est jamais mort en croix. La Croix est une insulte à leur personne. Noël ne doit plus exister. Pâques doit disparaître. Les cloches de nos églises ne doivent plus sonner. La laïcité doit financer la construction des mosquées. Les étrangers ont le droit de vivre comme tels dans le pays d’accueil, et le pays d’accueil a le devoir de respecter leur culture. D’ailleurs, toutes les cultures se valent, pourvu que la leur soit pensée comme supérieure – ce qu’elle est à leurs yeux, car elle émane de Dieu. Or, Dieu est Dieu, et l’homme n’est que l’homme. Maudit soit donc les Français qui n’en réfèrent qu’à la loi des hommes, et respectent la loi de leurs pères ! Maudits soient les patriotes et ceux qui pensent par eux-mêmes : les premiers sont des fascistes ; les seconds des blasphémateurs !

Voilà bientôt trente ans qu’au pays des Droits de l’Homme les principaux acteurs politiques acceptent, sans mot dire, ce type de propos. Voilà bientôt trente ans qu’ils ont tort de se taire. Se taire, c’est faire le lit de l’islamisme, et, par suite, augmenter les risques de guerre au cœur même de l’Europe, car la guerre n’est jamais conjurée. Elle suit aujourd’hui la courbe de ceux qui comptent imposer leurs droits grâce à leur poids démographique.

Cette remarque est objective. Elle est donc vérifiable. Mais ceux qui s’entêtent à n’y voir qu’un fantasme « nauséabond » la balaieront d’un revers de main, comme d’habitude !

C’est pourtant notre avenir commun qui est en jeu.

Maurice Vidal

Retour à l'accueil