Le Peuple de France a été remplacé…

Marseille : la réalité d’un quartier où le Peuple de France a été remplacé…

Publié le 14 février 2014 par Empédoclatès - Article du nº 342

Il arrive parfois qu’un article d’un journaleux habitué à cirer les pompes de la « Hollandie » ou tout simplement à répandre la « bien pensance » immigrationniste et multiculturaliste échappe à l’autocensure dans laquelle son auteur se complait, soupe quotidienne (ou complicité active, au choix) oblige…

Ainsi du « papier » que l’on trouve ce jour dans « La Provence » en ligne et qui rend compte de la vie quotidienne d’un quartier Nord de Marseille, « La Castellane », bien caractéristique des différents quartiers des 13ème, 14ème, 15ème et 16ème arrodissements de la ville.

Mais bien plus que le discours du « journaleux » de service (1), c’est la photo qui l’illustre qui est révélatrice d’une réalité que d’aucuns voudraient cacher, les Gaudin, Menucci, Ghali ou Pape Diouf, pour nous en tenir aux « marseillais » d’habitat…

Mais sans oublier le bodybuildé de Beauvau, l’immigrée africaine via la Guyane de la place Vendôme ou le petit marquis creux de l’hôtel Matignon, toujours prêts à se précipiter sous les sunlights pour bomber le torse en faisant croire qu’ils traitent l’insécurité chronique de notre société, pour imposer leur brouet verbal justifiant leur laxisme nourrissant la délinquance, pour justifier leur politique d’immigration, creuset de cette même insécurité.

On y voit, fantôme tout noir, une chose (qui ressemble à une femme, mais en est-ce une vraiment?) passer entre une rangée de voitures rutilantes et un car de police en position de guet, à l’ombre d’immeubles où s’accrochent les paraboles de télévision…

Tout est montré…. » La Castellane », c’est plus de 7000 habitants presqu’entièrement issus de l’immigration depuis sa création à la fin des années 60, une population où s’entassent donc les strates successives de plusieurs générations d’immigrés, essentiellement du Maghreb et d’Afrique subsaharienne, les immigrés originels y ayant rassemblé, par le biais du regroupement familial cher à Giscard et à Mitterrand (et à leurs successeurs) les « clans » originels, y ayant fait naître des « français » par le droit automatique du sol ou par l’acquisition de la nationalité par « cadeaux Bonux », y ayant organisé la pratique de l’immigration illégale….

Aujourd’hui, ce quartier est soumis à la loi des bandes de délinquants de toutes sortes, à la pratique massive de toutes les formes de l’économie illégale, allant du travail « clandestin » au recel du « tombé du camion » en passant par les trafics de drogue, de cigarettes, la prostitution, la mendicité organisée….

Et il est ouvert à l’accueil sans frein de la manne publique par le biais de l’assistanat social, des subventions associatives, des emplois bidons du Conseil Général ou de la Région, de l’Etat aussi (car, que sont les « fameux emplois d’avenir aidés » inventés par la clique hollandaise?)… par l’utilisation de toutes les formes de l’humanitarisme » où les naïfs (pour être aimable) des « Restos du coeur » ( pour ne prendre que ce seul exemple parmi les « éthérés » qui prétendent pratiquer la charité envers le prochain…et dont les bénéficiaires des Cités se gaussent allègrement) distribuent des victuailles qui sont revendues « sur le marché du soleil », un peu plus bas, vers le centre de la ville…

Mais, bien plus, ce quartier est aussi cette zone de non-droit (et la veille policière le démontre suffisamment) où s’exprime non seulement la violence du voyou mais encore la loi religieuse, stupide et obscurantiste de l’imam, qui prêche ce qu’il veut car personne ne le contrôle, qui impose la chosification de la femme comme les autres principes de la charia, les messages télévisuels venus de l’ oumma salafiste et captés par les paraboles le justifiant .

De tout cela, amis lecteurs, vous ne saurez rien venant de La Provence et de son « journaleux »… Vous n’entendrez jamais la Ghali, le Menucci, le Gaudin, le Diouf en parler… Ils préfèrent, dans l’ombre, distribuer leurs prébendes pour calmer les mauvaises humeurs du quartier, acheter la paix sociale (comme ils disent dans leur novlangue) et capter les voix de ceux qui y votent …

De tout cela, la clique hollandienne qui a squatté la République et qui jouit de tous les pouvoirs (alors qu’elle représente moins de 20% de l’électorat de notre pays) ne vous entretiendra pas: pire, elle va faire tout pour que cela perdure, s’aggrave même, par l’apport de flux jamais taris d’immigrants africains (ou autres) destiné à venir jouir ici de tous les avantages de notre société, avantages créés par notre travail, nos impôts, nos cotisations, nos valeurs historiques, nos principes laïques et démocratiques…

Flux auxquels ce pouvoir minoritaire va consentir des aides au delà même de celles que perçoivent les Français de souche, rendant ainsi prioritaires ( pour l’emploi, le logement, les soins, les droits) sur notre propre sol ceux qui n’ont rien fait, rien donné, rien imaginé – ni aujourd’hui, ni hier- pour le rendre productif.

Et il n’y a encore que 34% d’opinions pour mettre en avant le projet de Marine Le Pen?

Allons, citoyens de France, encore un effort!

Empédoclatès

1 – http://www.laprovence.com/article/actualites/2750511/marseille-a-la-castellane-la-violence-comme-un-mal-incurable.html

Retour à l'accueil