Pour bien commencer l'année!

Prenez pour exemple les Usages Thaïlandais!!

N'oubliez pas de lire les recommandations N° 9

Accumulation de mérite – « bun » en thaï, dérivé du terme Punna en Pali – est censé exercer une influence déterminante sur la vie future et les renaissances futures du méritant.

L’idée d’une renaissance est largement acceptée en Thaïlande, et la théorie bouddhique du karma est bien traduite par le proverbe : tham dii, ddi dii ; tham chûa, ddi chûa (« les bonnes actions mènent à de bons résultats ; les mauvaises actions à de mauvais résultats »).

Wat Arun à Bangkok, figure parmi les neuf temples les plus sacrés de la capitale

Par ordre décroissant, voici quelques actions considérées comme propices à l’accumulation de mérites:

1. Devenir moine
2. Donner assez d’argent pour la construction d’un monastère
3. Avoir un fils ordonné moine
4. Visiter les principaux sanctuaires bouddhistes de toute la Thaïlande
5. Contribuer à la réparation d’un monastère
6. Donner de la nourriture tous les jours pour les moines, et donner de la nourriture pendant les jours saints
7. Devenir un novice
8. Assister aux cérémonies bouddhistes dans un temple tous les jours saints en obéissant aux huit préceptes
9. Obéir aux cinq préceptes de base en tout temps (s’abstenir de tuer, de voler, d’inconduite sexuelle, de mentir et de prendre des intoxicants)

Le résultat du mérite dépend aussi en grande partie de la qualification des trois composantes. Le récepteur, l’aumône et le donateur. Il est important que chacune des parties au mérite observe le plus possible les règles de bases du bouddhisme. La qualité du mérite dépendra beaucoup du couple aumône-récepteur.

Si nous offrons l’aumône à un moine, nous recevrons plus de mérites si le moine est pur et observe strictement les règles monastiques. Bien entendu les aumônes que nous offrons doivent être pures : si vous offres quelque chose de volé ou qui ne vous appartient pas, vous n’obtiendrez aucun mérite.

En outre, il est admis que l’on peut « transférer » environ 1/7 de nos mérites accompli à un être cher décédé afin de diminuer sa souffrance dans sa nouvelle existence.

Retour à l'accueil