Marre d’être taxés de racisme

Marre d’être taxés de racisme, alors que nous casquons sans arrêt pour l’immigration

Publié le 11 décembre 2013 par Josiane Filio - Article du nº 333

Madame Taubira, avec toute sa clique « d’intellos-gauchos-bobos-méprisants », doit impérativement cesser de nous saouler avec le soi-disant racisme anti-noir (pour elle il n’y a que celui-ci qui compte)… car voici quelques preuves du contraire , notamment dans ce reportage éloquent !

Les « restos bébés du cœur » au secours des mamans démunies

http://www.lepoint.fr/societe/video-les-restos-bebes-du-coeur-le-confident-des-mamans-demunies-08-12-2013-1766005_23.php

A votre avis madame la Garde des Sceaux, si les travailleurs-contribuables français, déjà largement ponctionnés en prélèvements sociaux, impôts et taxes divers, (dont le rythme croissant s’affole même en période dite « de pause fiscale » par l’injuste gouvernement auquel vous appartenez) n’avaient pas en plus, la générosité de donner encore et toujours aux Restos du cœur, comment feraient donc ces pauvres femmes, engrossées la plupart du temps par des machos infantiles et irresponsables ne sachant pour beaucoup d’entre eux « travailler » uniquement qu’avec ce qui leur sert de cerveau, pour nourrir leur nombreuse progéniture ?

Un peu facile de considérer la femme uniquement comme un réceptacle à leur plaisir égoïste, et de la laisser ensuite assumer seule l’entretien et la (non) éducation des enfants, dont ils se foutent comme de leur premier boubou, surtout si ce sont des filles !

Mais pourquoi se gêneraient-ils puisque par exemple, comme le rappelle Hervé Roubaix dans Dreuz Info (1) – (2), sur certains sites africains il est précisément indiqué les différentes combines pour venir s’installer en Europe, et notamment en France. Et une fois sur place, qu’ils soient en situation régulière ou clandestins … grâce aux bons soins de la cynique Duflot, avec son projet de loi pour l’Accès au Logement et un Urbanisme Rénové (« Alur »… venant de la part de quelqu’un qui n’en a aucune, ce serait presque risible si ce n’était pas si tragique pour les contribuables), les clandestins non européens pourront exiger des autorités un toit pour leur famille, en vertu du droit opposable au logement. (3)

Ce qui n’est pas précisé, mais il faut savoir lire entre les lignes, c’est que bien entendu, forts de leur bon droit, ces immigrés clandestins, seront forcément prioritaires sur les citoyens lambda … qui n’auront qu’à continuer à attendre indéfiniment qu’un appartement se libère miraculeusement pour eux… et à la cadence des immigrations qui nous sont imposées, ce ne sera pas demain la veille !

En attendant ces « vilains racistes français » iront se geler les fesses les matins d’hiver, pour se rendre à leur travail … pendant que les étalons étrangers, dûment soutenus par nos irresponsables officiels et leurs complices, attendront benoîtement que tombe la manne à laquelle « ils ont droit », car qu’ils soient lettrés ou non, s’il est une chose qu’ils connaissent tous parfaitement en mettant un pied sur notre sol, c’est la liste de leurs droits ; en revanche inutile de leur parler de leurs devoirs (entre autre de respecter nos lois et nos us et coutumes) sans se faire agonir d’insultes tournant toujours autour du même thème : sales racistes !

J’espère que les flops à répétition qu’ont endurés les différents concerts de pleureuses professionnelles, destinés à enfumer les électeurs au sujet d’un soi-disant racisme des citoyens français, auront prouvé à qui de droit, qu’ils ne font plus recette et qu’il va donc falloir trouver autre chose pour continuer à cracher sur ceux à qui dame Taubira et ses clones doivent pourtant leurs mirobolants salaires… ainsi que tous les avantages, privilèges et passe-droits dont ils bénéficient outrageusement.

Il est déjà extrêmement pénible d’assister impuissants à la gabegie de ce gouvernement, dont la ligne de conduite est « un besoin (pour eux) = un impôt nouveau (pour nous)« , pendant que rien n’est fait, ou si peu hormis des parlotes, pour régler des problèmes qui demanderaient pourtant qu’on se penche enfin sérieusement sur eux ; alors se faire injurier à tous propos, rabaisser plus bas que terre, et désigner comme uniques responsables de tous les maux de la planète … c’est un peu fort de café, et sans plus tergiverser, je ne pense pas m’avancer beaucoup en me faisant l’interprète d’une grande partie des patriotes pour hurler en leur nom à tous : « Y EN A MARRE ! «

Surtout que la synthèse de la situation est toute simple : que ceux qui ont à se plaindre du comportement insupportable des citoyens français, fassent immédiatement leurs valises et repartent sans plus tarder dans leurs si beaux et si regrettés pays (au point de vouloir calquer ici les usages de là-bas)… ils cesseront ainsi enfin de souffrir, et nous serons soulagés de ne plus entendre leurs jérémiades … On se demande d’ailleurs pourquoi ils veulent tant venir ici, malgré la sale réputation qu’on nous fait ?

Pour les sous ? Ah oui, j’oubliais… J’entends d’ici l’armée des bobos compatissants : « mais de quoi vivront-ils, leurs pays sont si pauvres » ? Parce que la France est riche peut-être ? Et puis Tonton Hollande a été plus que généreux depuis dix-huit mois, non ? Et que je te gomme une dette par ci, et que je te fais de généreux prêts (à perte de vue) par là, et que je t’envoie des soldats faire le ménage qu’ils n’ont pas le droit de faire ici … Stop !

Dans la vie on ne peut avoir le beurre et l’argent du beurre… et nous les Français nous n’aurons bientôt plus de quoi acheter du beurre… alors tant qu’à avoir des « beurs » et autres immigrés sur les bras, autant qu’au moins ils aient l’air satisfaits et reconnaissants, et cessent une bonne fois pour toutes leurs pleurnicheries, ou alors retour à la case départ ! Et ça n’est pas négociable !

Josiane Filio

Retour à l'accueil