Qui a sifflé Hollande??  Explications ci-jointes;

Deux poids ,deux mesures:

Bonjour à tous,

En ouvrant une page du Point que m'adresse un ami, je suis tombé sur l'article intitulé

"qui a sifflé Hollande sur les Champs Élysées? "

http://www.lepoint.fr/politique/qui-a-siffle-hollande-sur-les-champs-elysees-12-11-2013-1754509_20.php

Le point indique que 73 personnes "proches de extrême droite" ont été arrêtés. Sans doute ont-ils été soigneusement choisis. On connaît les méthodes socialistes.

73 personnes sur combien ? A Trappes Les émeutiers avaient tiré sur les policiers, brûlé des voitures, cassé des abris et des infrastructures....mais là c'était juste "des jeunes en colère" sic Taubira; cette nuit là et le lendemain les policiers avaient arrêté en tout 7 racailles, presque tous aussitôt relâchés.

73 personnes arrêtées sur 150 qui ont sifflé , contre 7 sur plusieurs centaines de violents incendiaires casseurs, meurtriers potentiels. Face à la guérilla urbaine Hollande appelle à l'apaisement, mais il passe force contre la France profonde chaque fois que tel est son bon vouloir. Je me demande quel sera le motif d'inculpation des siffleurs d'Hollande: " condamnés pour avoir sifflé dans la rue....?"

Et tout de suite la réduction ad Hitlérum " extraîme drouaate..." . Vous êtes contre le mariage gay, alors on vous crache à la figure: "extrême droite..! fasciste, intégriste catho!" remarquez les amalgames. Vous détestez Taubira l'anti-France, alors vous êtes raciste, partisan des zoos humains, voire esclavagiste ou nazi. Vous dénoncez les fraudes sociales, alors vous stigmatisez encore, vous livrez un pauvre bouc émissaire au peuple de France (entendu lors d'une réponse de Marisol Touraine interpellée sur cette question à l'Assemblée Nationale). Trop facile, dès que ça va mal on brandit le spectre du fascisme et c'est sensé cristalliser les rancœurs et canaliser les énergies. Je crois que cela ne prend plus, la grosse ficelle a fini par s'user.

Certes l'occasion de cette mini manifestation anti-Hollande était mal choisie, mais je comprends le ras le bol et la tentation de ceux qui, poussés à bout par les comportements arbitraires de ce gouvernement finissent par perdre leurs repères.

Retour à l'accueil