La justice sociale, la gauche en parle beaucoup mais ne sait pas ce que c’est.

Ils osent défendre Taubira et nier l’existence du racisme anti-blanc

Publié le 18 novembre 2013 par Jacques Guillemain - Article du nº 330

Dénoncer haut et fort l’ignoble traitement dont a été victime Christiane Taubira, c’est très bien. Mais quel crédit accorder à cette nouvelle mobilisation contre le racisme, dès lors que la présidente de SOS Racisme, Cindy Leoni, déclare à propos du racisme anti Blancs qu’il n’existe pas, ou que la chroniqueuse Sihem Souid, affirme qu’il est une imposture ? Curieuse conception de l’égalité républicaine devant la loi. Encore un magnifique exemple de dictature de la pensée unique, que veulent nous imposer nos élites bien pensantes qui se prennent pour le mètre-étalon de la bonne conscience. Quelle hypocrisie et quel mépris envers tous ces citoyens des cités, qui subissent quotidiennement les violences verbales ou physiques de la part de minorités qui refusent de s’intégrer !

C’est précisément ce mépris de nos élites autoproclamées, qui prennent le peuple de haut, qui jette des dizaines de milliers d’électeurs, abandonnés par la République, dans les bras de Marine Le Pen. Et il ne faut pas s’étonner du résultat d’un récent sondage Ifop, qui dit que deux citoyens sur trois estiment que l’immigration n’est pas une chance pour la France et jugent qu’on en fait plus pour les immigrés que pour les Français. Quand la dictature du politiquement correct fait de la préférence immigrée un mode de gouvernance et de pensée, on ne fait que semer les graines de la discorde et de la rancoeur. Quand un sans papiers est mieux soigné qu’un Français ou qu’un étranger qui n’a jamais cotisé a une meilleure retraite qu’un paysan qui a trimé dur toute sa vie, on danse sur un volcan. A quoi bon tenir un discours rassembleur et de tolérance si l’inégalité républicaine et l’injustice sont devenues la règle ? La justice sociale, la gauche en parle beaucoup mais ne sait pas ce que c’est.

Jacques Guillemain

Retour à l'accueil