Très mauvaise nouvelle pour les Français : Bruxelles valide le budget 2014 de la France

Posted On 15 nov 2013

By : Jean-Patrick Grumberg

Comments: 7

 

 

Bruxelles vient de donner son feu vert à la France et à son budget 2014, qui doit être voté avant la fin de l’année au Parlement.

C’est une mauvaise, très mauvaise nouvelle pour les Français. Ainsi donc la pente glissante va devenir encore un peu plus glissante, et entrainer avec elle les chômeurs, la production, les exportations, et appauvrir encore un peu les Français qui n’en finissent plus de payer tandis que leurs élus, eux, ne font aucun effort, voire dépensent – et quelques fois gaspillent – encore plus.

La Commission européenne, qui dispose d’un droit de regard sur les budgets des 17 pays de la zone euro a dénoncé « l’absence de marge de manœuvre » du gouvernement français, et le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a déclaré que la politique fiscale de la France a atteint « les limites de l’acceptabilité ».

Pierre Moscovici, le ministre de l’économie, nous demander de cesser de jeter un regard « systématiquement dubitatif » sur la France et son économie.

  • A 7.6%, le chômage, en Grande Bretagne, vient d’atteindre un nouveau plus bas. « L’économie de la Grande Bretagne va croître plus vite, le chômage va se résorber plus rapidement, que prévus, vient de déclarer le gouverneur de la Bank of England, Mark Carney.
  • Le chômage de la France dépasse les 11%, et malgré cela la France accueille chaque année des centaines de milliers d’immigrés à qui elle n’a pas donc pas de travail à offrir,
  • La production industrielle a fortement reculé,
  • L’économie s’est contractée de 0.1% de juillet à septembre,

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

  • L’OCDE vient de publier un rapport de 87 pages qui critique sévèrement l’économie de la France, dénonce qu’elle tarde, loin derrière les autres pays européens, à réformer son économie, et qu’elle n’a pas pris les mesures nécessaires pour restorer sa compétitivité. Le rapport, l’un des plus critiques que l’organisation ait publié sur les faiblesses de la France, envoie un message très clair au président socialiste Français : « vous n’avez pas fait ce qu’il fallait pour réparer la seconde plus grosse économie d’Europe »,

Dans le détail, le rapport de l’OCDE dénonce,

    • Le coût du travail minimum est 80% plus élevé que la moyenne des pays de l’OCDE,
    • Les services publics coûtent trop cher (27.4% du PIB),
    • De trop lourdes taxes bloquent l’emploi (50% de la part des salaires),
    • Un « millefeuille » de gouvernement central et local (y compris les 36,700 communes) bloquent la compétitivité,
    • La croissance par habitant s’est développée le plus lentement que tous les autres pays avancés,
    • La croissance économique est inférieure à la moyenne de l’OCDE,
    • Le chômage, et principalement celui des jeunes et des vieux, sont à des niveaux « destructeurs »,
    • Les mesures pour encourager les grosses entreprises ne règlent que la moitié des problèmes qui plombent « l’impôt sur le travail », et ne réduisent pas assez l’écart entre ce que coûte un employé et le chèque qu’il rapporte à la maison – encore bien au dessus de la moyenne de l’OCDE,
    • Sur les retraites, le gouvernement doit envisager « des mesures plus ambitieuses pour réduire les coûts », comme par exemple réduire leur indexation, repousser sans tarder l’âge de la retraite.

Et pour terminer, Standard & Poor’s vient de baisser le crédit de la France de AA+ à AA, parce qu’il doute que les réformes lancées par le gouvernement soient en mesure de relancer la croissance.

Quel regard angélique ou béat, Monsieur Moscovici, voulez-vous que nous jetions sur l’économie Française, exactement ?

François Hollande vient de déclarer que : « La France reste un pays qui avance ». Je suis tenté de lui répondre : oui, mais à reculons.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Très mauvaise nouvelle pour les Français : Bruxelles valide le budget 2014 de la France

Posted On 15 nov 2013

By : Jean-Patrick Grumberg

Comments: 7

 

 

Bruxelles vient de donner son feu vert à la France et à son budget 2014, qui doit être voté avant la fin de l’année au Parlement.

C’est une mauvaise, très mauvaise nouvelle pour les Français. Ainsi donc la pente glissante va devenir encore un peu plus glissante, et entrainer avec elle les chômeurs, la production, les exportations, et appauvrir encore un peu les Français qui n’en finissent plus de payer tandis que leurs élus, eux, ne font aucun effort, voire dépensent – et quelques fois gaspillent – encore plus.

La Commission européenne, qui dispose d’un droit de regard sur les budgets des 17 pays de la zone euro a dénoncé « l’absence de marge de manœuvre » du gouvernement français, et le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a déclaré que la politique fiscale de la France a atteint « les limites de l’acceptabilité ».

Pierre Moscovici, le ministre de l’économie, nous demander de cesser de jeter un regard « systématiquement dubitatif » sur la France et son économie.

  • A 7.6%, le chômage, en Grande Bretagne, vient d’atteindre un nouveau plus bas. « L’économie de la Grande Bretagne va croître plus vite, le chômage va se résorber plus rapidement, que prévus, vient de déclarer le gouverneur de la Bank of England, Mark Carney.
  • Le chômage de la France dépasse les 11%, et malgré cela la France accueille chaque année des centaines de milliers d’immigrés à qui elle n’a pas donc pas de travail à offrir,
  • La production industrielle a fortement reculé,
  • L’économie s’est contractée de 0.1% de juillet à septembre,

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

  • L’OCDE vient de publier un rapport de 87 pages qui critique sévèrement l’économie de la France, dénonce qu’elle tarde, loin derrière les autres pays européens, à réformer son économie, et qu’elle n’a pas pris les mesures nécessaires pour restorer sa compétitivité. Le rapport, l’un des plus critiques que l’organisation ait publié sur les faiblesses de la France, envoie un message très clair au président socialiste Français : « vous n’avez pas fait ce qu’il fallait pour réparer la seconde plus grosse économie d’Europe »,

Dans le détail, le rapport de l’OCDE dénonce,

    • Le coût du travail minimum est 80% plus élevé que la moyenne des pays de l’OCDE,
    • Les services publics coûtent trop cher (27.4% du PIB),
    • De trop lourdes taxes bloquent l’emploi (50% de la part des salaires),
    • Un « millefeuille » de gouvernement central et local (y compris les 36,700 communes) bloquent la compétitivité,
    • La croissance par habitant s’est développée le plus lentement que tous les autres pays avancés,
    • La croissance économique est inférieure à la moyenne de l’OCDE,
    • Le chômage, et principalement celui des jeunes et des vieux, sont à des niveaux « destructeurs »,
    • Les mesures pour encourager les grosses entreprises ne règlent que la moitié des problèmes qui plombent « l’impôt sur le travail », et ne réduisent pas assez l’écart entre ce que coûte un employé et le chèque qu’il rapporte à la maison – encore bien au dessus de la moyenne de l’OCDE,
    • Sur les retraites, le gouvernement doit envisager « des mesures plus ambitieuses pour réduire les coûts », comme par exemple réduire leur indexation, repousser sans tarder l’âge de la retraite.

Et pour terminer, Standard & Poor’s vient de baisser le crédit de la France de AA+ à AA, parce qu’il doute que les réformes lancées par le gouvernement soient en mesure de relancer la croissance.

Quel regard angélique ou béat, Monsieur Moscovici, voulez-vous que nous jetions sur l’économie Française, exactement ?

François Hollande vient de déclarer que : « La France reste un pays qui avance ». Je suis tenté de lui répondre : oui, mais à reculons.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Très mauvaise nouvelle pour les Français : Bruxelles valide le budget 2014 de la France

Posted On 15 nov 2013

By : Jean-Patrick Grumberg

Comments: 7

 

 

Bruxelles vient de donner son feu vert à la France et à son budget 2014, qui doit être voté avant la fin de l’année au Parlement.

C’est une mauvaise, très mauvaise nouvelle pour les Français. Ainsi donc la pente glissante va devenir encore un peu plus glissante, et entrainer avec elle les chômeurs, la production, les exportations, et appauvrir encore un peu les Français qui n’en finissent plus de payer tandis que leurs élus, eux, ne font aucun effort, voire dépensent – et quelques fois gaspillent – encore plus.

La Commission européenne, qui dispose d’un droit de regard sur les budgets des 17 pays de la zone euro a dénoncé « l’absence de marge de manœuvre » du gouvernement français, et le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a déclaré que la politique fiscale de la France a atteint « les limites de l’acceptabilité ».

Pierre Moscovici, le ministre de l’économie, nous demander de cesser de jeter un regard « systématiquement dubitatif » sur la France et son économie.

  • A 7.6%, le chômage, en Grande Bretagne, vient d’atteindre un nouveau plus bas. « L’économie de la Grande Bretagne va croître plus vite, le chômage va se résorber plus rapidement, que prévus, vient de déclarer le gouverneur de la Bank of England, Mark Carney.
  • Le chômage de la France dépasse les 11%, et malgré cela la France accueille chaque année des centaines de milliers d’immigrés à qui elle n’a pas donc pas de travail à offrir,
  • La production industrielle a fortement reculé,
  • L’économie s’est contractée de 0.1% de juillet à septembre,

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

  • L’OCDE vient de publier un rapport de 87 pages qui critique sévèrement l’économie de la France, dénonce qu’elle tarde, loin derrière les autres pays européens, à réformer son économie, et qu’elle n’a pas pris les mesures nécessaires pour restorer sa compétitivité. Le rapport, l’un des plus critiques que l’organisation ait publié sur les faiblesses de la France, envoie un message très clair au président socialiste Français : « vous n’avez pas fait ce qu’il fallait pour réparer la seconde plus grosse économie d’Europe »,

Dans le détail, le rapport de l’OCDE dénonce,

    • Le coût du travail minimum est 80% plus élevé que la moyenne des pays de l’OCDE,
    • Les services publics coûtent trop cher (27.4% du PIB),
    • De trop lourdes taxes bloquent l’emploi (50% de la part des salaires),
    • Un « millefeuille » de gouvernement central et local (y compris les 36,700 communes) bloquent la compétitivité,
    • La croissance par habitant s’est développée le plus lentement que tous les autres pays avancés,
    • La croissance économique est inférieure à la moyenne de l’OCDE,
    • Le chômage, et principalement celui des jeunes et des vieux, sont à des niveaux « destructeurs »,
    • Les mesures pour encourager les grosses entreprises ne règlent que la moitié des problèmes qui plombent « l’impôt sur le travail », et ne réduisent pas assez l’écart entre ce que coûte un employé et le chèque qu’il rapporte à la maison – encore bien au dessus de la moyenne de l’OCDE,
    • Sur les retraites, le gouvernement doit envisager « des mesures plus ambitieuses pour réduire les coûts », comme par exemple réduire leur indexation, repousser sans tarder l’âge de la retraite.

Et pour terminer, Standard & Poor’s vient de baisser le crédit de la France de AA+ à AA, parce qu’il doute que les réformes lancées par le gouvernement soient en mesure de relancer la croissance.

Quel regard angélique ou béat, Monsieur Moscovici, voulez-vous que nous jetions sur l’économie Française, exactement ?

François Hollande vient de déclarer que : « La France reste un pays qui avance ». Je suis tenté de lui répondre : oui, mais à reculons.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

La France est a la veille de son naufrage!

La France est a la veille de son naufrage!

Retour à l'accueil