Retour en arriere au pays des Atzeques,sur nos places de FRANCE?

Après les mosquée musulmanes que nous réservent nos Maires???

Motecuhzoma Xocoyotzin Ier, cinquième roi aztèque (règne : 1440–1469)

M. le Maire, je réclame le droit de procéder à des sacrifices de jeunes vierges sur une place publique

LETTRE OUVERTE AUX MAIRES DE FRANCE

Monsieur le Maire,

Je suis le représentant en France de Xocoyotzin II, Motecuzōma huey tlatoani en élévation actuellement, vous n’ignorez pas combien notre brillante et tolérante civilisation a eu à subir l’ignominieuse colonisation chrétienne, et combien depuis, notre peuple valeureux s’est vu confiné dans un sous-développement spoliateur et même nié dans sa dimension spirituelle.

Mais grâce à l’action en occident de gens éclairés comme vous, nous voici arrivés à l’aube de notre vengeance, aussi je suis certain que, comme pour la demande de l’Aïd el kébir formulée par mes frères d’infortune musulmans, vous aurez à cœur d’accéder à ma juste requête gage de l’ouverture de la France et de votre ville citoyenne à la diversité.

S’approche pour nous « La Grande Fête » Huitzilopochtli, et nous avons décidé que notre nombre en France était aujourd’hui assez élevé pour que nous puissions enfin, au grand jour, commémorer l’acte fondateur de notre religion. Je dis enfin car la liberticide Loi de 1905 semble aujourd’hui pouvoir être contournée ; à ce sujet, à l’issue de notre fête où vous serez convié, je me permettrai de vous parler des subventions municipales pour l’édification de notre grand temple. Sur le plan pratique il serait souhaitable que vous nous permettiez l’usage du domaine public, la place X(*) me paraissant opportune, sa dimension et sa situation centrale permettant de donner libre cours à l’exhalation des fidèles et l’écoulement du sang n’y posant aucun problème. Pareillement, la population autochtone sera ainsi avisée des rites essentiels au bien vivre ensemble, en attendant que l’œuvre entreprise de mortification de la Francité fasse son effet dans une repentance collective.

Néanmoins, seuls les élus de notre race peuvent accomplir nos rituels et il m’est impossible de vous proposer de tenir le poignard d’obsidienne, mais vu votre enthousiasme pour collaborer il a été décidé que vous pourriez toucher techcatl au moment du passage de la plus jeune des vierges.

Notre communauté est certaine que votre destinée municipale est un atout et c’est avec anticipation que nous vous octroyons cet honneur exceptionnellement accordé à des impies.

Nous sommes certains, qu’avec votre mauvaise fois coutumière, vous saurez disqualifier, nazifier, les esprits chagrins qui vous feraient observer que nos pratiques et notre symbolique ne sont guère compatibles avec les vieilleries d’un soi-disant siècle des lumières, ou pire encore avec les élucubrations d’un millier de philosophes essentiels de la pensée européenne depuis le dénommé Platon et son outrecuidance à mettre l’homme au centre du monde !

Il faut bien sûr relativiser et comprendre que seule l’adaptation de votre mode de vie et de pensée est acceptable puisque nous sommes la Vérité outragée, que vous avez écrasée par la réussite de vos sociétés, prolixes et laïques.

De toute éternité nous provenons du dieu des cieux, il nous a parlé et dicte nos conduites, seuls les méchants ou les imbéciles ne voient pas que tout s’efface devant son nom.

Lorsque mon silex s’enfoncera dans la jeune poitrine, il symbolisera la force de la religion d’amour et apportera la paix aux soumis et l’effroi aux infidèles.

Le cri de la sacrifiée, dans son dernier regard, voyant son cœur sanglant au-dessus d’elle sera la marque de la réalité de l’incréé sur le mythe du progrès : enfin la France sera sortie de son républicanisme obtus et de sa laïcité émancipatrice.

Bien à vous, le récitant pour Xiuhmolpilli

Retour à l'accueil