Hollande ou Fabius à plat ventre devant le Quatar!!!J'ai honte pour eux.

Lycée français du Qatar : la France se couche pour de l’argent

La France s’est encore couchée devant l’argent du minuscule Qatar.

Grandeur de la France ? Elle était à vendre. Le Qatar l’a achetée, au rabais : la putain est vieillissante, elle ne fait pas la difficile.

• Le Qatar n’était pas satisfait du proviseur du lycée français Bonaparte de Doha, il l’a jeté en prison sous un prétexte vague (le proviseur, Hafid Adnani, se plaignait que sa comptable était peu qualifiée et ne possédait pas les diplômes qu’elle disait avoir, elle a porté plainte pour propos anti-musulmans, il a été jeté en prison).

La France n’a pas moufté.

• Le Qatar a ordonné à la France que le proviseur quitte le pays sur le champs. Et quand le Qatar dit sur le champ, la France est aux ordres.

Le Quai d’Orsay, si fier en d’autres occasions, si méprisant, si supérieur, s’est couché comme un caniche et a rapatrié son professeur trois heures après avoir reçu l’ordre.

Laurent Fabius et Vincent Peillon, en d’autres occasions si combatifs à dénoncer l’injustice, courbent l’échine. Belle gauche munichoise.

• Le Qatar n’a pas autorisé la famille du proviseur Hafid Adnani a le suivre.

La France a rapatrié le proviseur et a laissé la famille, en otage, au Qatar.

• En novembre, le Qatar s’était plaint de Franck Choinard, le proviseur du lycée Voltaire.

La France au garde-à-vous avait rapatrié le proviseur du lycée Voltaire.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

• Le Qatar s’était plaint du contenu des livres d’histoire et de sciences naturelles.

La France avait obéit. Les livres ont été jetés, la gestion du lycée Voltaire a été confiée … au Qatar.

Le Qatar est une dictature islamiste. S’il n’y avait pas l’argent tout puissant, les journalistes l’appelleraient par son nom : une dictature islamo-fasciste. Et une dictature ne tolère pas d’être contredite, ni contestée. Ses ordres ne sont pas discutables.

François Hollande a rencontré le dictateur du Qatar en septembre. François Hollande a parlé des cadeaux que la France offrira au Qatar et a quémandé quelques aides. La France est un dhimmi docile, elle a appris que les ordres du Qatar ne sont pas discutables. Elle recevra des récompenses…

Claude Askolovitch peut en attester : il est lui aussi l’élève docile du Qatar. Il ne discute pas les ordres. Il diffuse le venin du Qatar. Lui aussi reçoit des récompenses.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

Retour à l'accueil